Rechercher
  • Sophie Morel

Comment la sophrologie a-t-elle aidé à gérer la période de confinement ?

Dernière mise à jour : 10 nov. 2020

Le confinement n’a pas été une étape facile à vivre pour tout le monde. Que vous soyez seul ou non, cette restriction imposée a pu générer du stress chez vous. La peur de contracter le Covid-19, de perdre un proche dans cette situation, être isolé… il y avait un millier de raisons de ressentir une telle inquiétude. Prendre du temps pour vous-même est essentiel pour ne pas succomber au stress. Nombreux sont ceux qui ont tenté de trouver une solution à cette atmosphère oppressante : la sophrologie en est une. En plus, les merveilles de la technologie ont pu leur permettre d’avoir des séances à distance avec des sophrologues. Mais comment la sophrologie a-t-elle concrètement aidé pendant le confinement ?

Pendant le confinement, les personnes stressaient, car elles se retrouvaient soit sans rien faire, soit avec trop de choses à gérer : télétravail, enfants, famille, tâches ménagères… La routine était en fait perturbée, et on sait combien celle-ci est d’une certaine manière sécurisante pour chacun d’entre nous. Malheureusement rester au domicile pour raison impérative ne veut pas dire que vous êtes disponible pour autant ! Et ça, beaucoup d’enfants avaient du mal à le comprendre. L’impression de ne pas s’en sortir se renforçait au fur et à mesure que le confinement durait. Tout cela s’accumulait sans laisser le moindre répit. Et c’est là l’erreur : en s’oubliant, nous laissons l’angoisse s’installer peu à peu, nous tombons dans une certaine confusion émotionnelle, et nous finissons par broyer du noir.


La sophrologie a pu aider nombre de personnes pendant cette période de confinement. Grâce à cette discipline, celles la pratiquant ont pu se recentrer sur elles-mêmes, s’accorder du temps pour elles et in fine, prendre soin d’elles par sa répétition régulière. Elles ont pu ainsi se détacher mentalement du confinement pour mieux l’appréhender et atteindre un état de bien-être réel. De plus, la sophrologie qui regroupe plusieurs disciplines de relaxation et de méditation issues de l’Occident et de l’Orient a l’avantage de pouvoir offrir diverses méthodes. En plus, elle s’adapte à presque toutes les situations du quotidien : comme le sophrologue utilise sa voix pour vous guider dans les pratiques, il n’a pas besoin d’être en face de vous pour vous faire une séance. Et au fur et à mesure de ces dernières, vous devenez autonome dans la pratique de la sophrologie.

De nombreux exercices sont là pour évacuer tout le stress et la pression qui pèsent sur chacun d’entre nous. Voyons voir ceux qui étaient le plus adaptés au confinement :

  • Un bon exercice de respiration vous aidera à prendre un peu de recul par rapport à votre stress, cela aide à calmer les crises d’angoisse. D’abord, prévenez vos proches que vous vous accordez un temps calme et isolez-vous : vous avez besoin d’un moment à vous pour vous retrouver. Asseyez-vous confortablement sur une chaise et fermez les yeux, si c’est possible pour vous. Faites connaissance avec votre respiration naturelle et tout doucement allongez vos expirations, en constatant qu’à chacune de vos inspirations, votre ventre se gonfle et qu’à chacune de vos expirations, votre vende se vide. Ne portez votre attention z que sur votre respiration, oubliez petit à petit ce qui vous entoure. Vous pouvez répéter cet exercice plusieurs fois, jusqu’à ce que votre respiration soit douce et calme. Le contrôle de la respiration est très important, cela enlève la boule au ventre que vous ressentez en cas de stress. Vous devriez vous sentir plus relaxé après plusieurs respirations.


  • Quoi de mieux qu’un exercice de visualisation pour le lâcher-prise ? L’imagination est un fabuleux outil qui redonne espoir. Il est donc très important de s’échapper mentalement, car si le corps est limité, la conscience elle, est illimitée. Les yeux fermés, le corps relâché en posture assise ou allongée, laissez émerger à votre conscience un souvenir positif un moment passé qui vous a rendu heureux. Remémorez-vous les circonstances, le lieu, le moment de la journée, les moindres détails et revivez pleinement ce moment passé positif. Essayez de garder ce sentiment agréable proche de vous et de vous le réapproprier lorsque vous en ressentez besoin.

Le manque de contact social s’est particulièrement fait ressentir pendant cette période de confinement. Imaginer vos futurs moments d’échanges avec vos proches et vos amis peut également aider à atteindre une sensation de sérénité. De nouvelles rencontres ? Vos amis ? Votre famille ? C’est vous qui choisissez. Imaginez ce que vous pourriez leur raconter, leur visage, leurs expressions… Lorsque vous vous éveillez, faites-le doucement : bougez légèrement vos mains, pieds, puis étirez-vous lentement avant de vous lever.

À la fin de votre petite séance, repensez aux sensations positives et au sentiment de bien-être qui vous ont gagnés. Et lorsque vous sentez que l’angoisse peut resurgir de nouveau, essayez de vous remémorer et de revivre ce sentiment de bien-être. Cela vous aidera à vous calmer et à mieux appréhender votre inquiétude et votre stress.


Vous l’aurez donc compris, la sophrologie par ses atouts a servi de véritable soutien aux personnes pendant le confinement. La projection d’image positive est un pilier, car le sentiment positif qu’elle génère va se somatiser dans tout votre être et va développer plus positivement vos capacités, attitudes et vos valeurs.



N’oubliez pas que bien que la sophrologie ait aidé à gérer le confinement, elle s’est avérée et s’avère encore toute aussi efficace actuellement durant cette période de déconfinement. Elle aussi a été vécue comme une source d’angoisse pour certaines personnes.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout