Rechercher
  • Sophie Morel

Les Jeunes : Comment Vivre Avec La Covid-19 ?

Le coronavirus a bien changé nombre de nos habitudes : commerces fermés, port du masque obligatoire lorsqu’on quitte son domicile, gestes barrières… qui peuvent bien sûr nous déstabiliser lorsqu’on a notre petite routine bien calée. Tout le monde en souffre, mais qu’en est-il avec les jeunes ? On sait que durant l'adolescence, la vie est déjà assez chamboulée de base. Mais avec une pandémie qui les empêche de faire ce qu’ils veulent ? Compliqué. Très compliqué même. Pourtant, cette crise sanitaire, n’est pas non plus sans avantages. Alors, comment vivre avec la Covid-19 quand on est adolescent ?

Les adolescents, bien que souvent caricaturés ingrats et grognons, restent avant tout des êtres humains. Étonnant, n’est-ce pas ? Si vous vous sentez anxieux à l’idée de tomber malade de la Covid-19 ou de contaminer un proche, imaginez ce que votre enfant doit penser ! Certains comprennent effectivement la situation à laquelle le monde est confronté, et il est normal que comme vous, il se pose des questions. Il peut également se sentir oppressé, dépassé par les événements. Et l’effet sera d’autant plus renforcé si ce sentiment de mal-être règne dans la maison.


S’il avait l’habitude de sortir pour pratiquer du sport, ou retrouver ses amis, ce manque d’interactions sociales peut terriblement lui manquer. Lui aussi veut se changer les idées. Hors, là, à part le collège ou le lycée, il n’a plus la possibilité de voir en face-à-face ses amis. Heureusement, me direz-vous, nombre d’entre eux ont des réseaux sociaux : c’est leur petit moment pour se retrouver entre eux.

Parfois, être seul a du bon : cela n’est donc pas étonnant de voir que les artistes s'isolent pour travailler sur leur prochain projet lorsqu’ils sont en manque d’inspiration.


Avec la crise sanitaire du coronavirus et les restrictions sociales, cela force les adolescents à devenir créatifs dans leurs activités. En effet, lorsque nous ne sommes pas occupés physiquement ou mentalement, notre esprit a tendance à dériver de lui-même et même à s’échapper assez loin. Les jeunes débordent d’imagination. Ce n’est donc pas un mal qu’ils s’ennuient un peu - pas non plus au point d’affirmer qu’ils s’ennuient comme un rat mort - mais parfois provoquer cela peut inciter à se débrouiller.


C’est ainsi que les jeunes trouvent de nouveaux loisirs auxquels ils n’auraient peut-être pas pensé en temps normal. Ils peuvent également se rendre compte qu’ils ont les capacités pour faire telle ou telle chose, et se découvrir une véritable passion ! Le confinement, c’est aussi une belle opportunité pour les adolescents d’apprendre à mieux se connaître et à s’affirmer.

Le dialogue peut être souvent difficile entre parents et adolescents, il faut les rassurer tout de même. S’ils ont envie de parler, ils ne doivent surtout pas hésiter. Se replier sur soi n’a jamais eu de bons effets sur la santé psychique. C’est pour ça qu’il faut qu’ils sachent qu’ils ont un soutien et quelqu’un à qui s’adresser s’ils en ressentent le besoin. Même s’ils préfèreront sans doute se confier à ses amis. On est tous passés par là, ne le niez pas. Et surtout pendant notre adolescence.


Mais c’est aussi une bonne opportunité pour les jeunes d'apprendre à gérer leurs émotions. C’est un travail de développement personnel qui est mis à l’épreuve durant cette période particulière. Avec un petit travail d’introspection, ils arriveront à relativiser petit à petit, sans pour autant s’écraser. Comprendre que personne n’est invincible, et que c’est normal de se sentir las ou déprimé. En faisant cela, ils apprennent à lâcher prise, à avoir un regard plus neutre sur leur situation.


Si votre adolescent ne sait pas par où commencer et qu’il pense ne pas s’en sortir seul, pourquoi ne pas prendre des séances de sophrologie à distance ? Cette discipline a su bien aider la population durant le premier confinement, et il en est de même pour le reconfinement. En apprenant à gérer ses émotions, votre adolescent sera plus amené à faire face aux imprévus et choses indésirables de la vie, à le préparer en quelque sorte. Il saura s’adapter sans être trop déstabilisé. Il est important qu’il soit d’accord, sans quoi les séances de sophrologie pourraient s’avérer peu fructueuses… La bonne volonté du participant est la clé de la réussite.




Est-ce que votre adolescent arrive à bien vivre avec la Covid-19 et à en tirer des avantages ? Si oui, lesquels ?


0 vue0 commentaire