Rechercher
  • Sophie Morel

Les Risques Psychosociaux Dans Le Monde Du Travail

Le monde du travail peut être un environnement où l'on s’épanouit, parce qu’on fait un métier qui nous plaît, une très bonne ambiance règne dans l’entreprise… Si vous êtes dans ce cas, nul besoin de préciser que la productivité est dupliquée, le stress amoindri, sans pour autant que la qualité du travail en soit affectée. La pression, vous en avez peu ou pas trop, même. Avec les collègues, vous êtes tous là pour vous entraider. C'est un peu comme votre seconde famille. Pourtant, il se peut aussi que vous soyez dans un autre cas, où les choses sont beaucoup moins roses. Voire totalement infernales. Une entreprise pour qui vous n'avez même pas envie de vous lever le matin. Il se peut donc que les risques psychosociaux, raccourcis en RPS, soient malheureusement un quotidien pour vous. Alors que faire, si vous êtes concerné ?

Les risques psychosociaux sont des situations où il y a :

  • du stress : sûrement le plus courant, le stress est l’un des premiers mal-êtres dans une entreprise

  • des violences internes : harcèlements, insultes, menaces entre collègues ou entre équipes

  • des violences externes : tout ce qui regroupe agressions, menaces, insultes de la part d’une personne extérieure à l’entreprise sur un employé, le plus souvent un client.


Cela peut concerner une de ces situations, et dans le pire des cas toutes. Les facteurs provoquant les risques psychosociaux sont nombreux :

  • une organisation qui n’est pas adaptée ;

  • les relations entre les employés ;

  • la charge de travail mal répartie ;

  • l’exigence des supérieurs ou des clients ;

  • les conditions de travail...

Les conséquences des risques psychosociaux ne sont pas à prendre à la légère. Elles varient évidemment en fonction du caractère de l’individu, ainsi que son niveau de stress engendré par le milieu professionnel :

  • au début, cela peut commencer par des problèmes de sommeil que l’on n’a pas ou peu d’habitude ;

  • ce manque de sommeil et cette ambiance désagréable rendent irritable ;

  • des migraines peuvent être engendrées par la fatigue ;

  • un mal de dos peut commencer à se faire ressentir ;

  • l’anxiété va crescendo ;

  • de l’absentéisme ;

  • dégradation du milieu professionnel ;

  • de la violence employée durant les conflits ou non ;

  • refuge dans des substances illicites ou les médicaments ;

  • le burn-out ou l’épuisement professionnel ;

  • il y a aussi de gros risques de dépression ;

  • maladies psychosomatiques ;

  • suicide


La liste est longue, et c’est pour ça qu’il ne faut pas négliger les risques psychosociaux. C’est un véritable fléau dans le monde professionnel. En plus d’avoir des chances de "propagation" chez les collègues, cela aussi se répercute dans la vie personnelle, qui va à son tour instaurer un climat peu rassurant chez soi. Si vous ne vivez pas seul, cela risque d’affecter votre famille ou vos amis, qui seront aussi des victimes indirectes des RPS.

Si vous pensez travailler dans un endroit où les risques psychosociaux sont présents, n’hésitez pas à en parler à quelqu’un qui saura vous écouter. C’est vraiment important. Plus vous tarderez à vous en préoccuper, et moins il sera facile de gérer les conséquences. De plus, le stress au travail a un coût social très élevé (soins, perte d’argent à cause de l’absentéisme). Une étude avait été réalisée en 2010 par l’Institut national de recherche et de sécurité, sur des chiffres de l’année 2007. Il s’avère que cela coûtait entre 1,9 et 3 milliards d’euros ! Des accords ont même été signés pour prévenir les RPS. Parce que tout le monde a quelque chose à perdre : l’employé d’abord, car sa santé est réellement mise en danger, mais aussi pour l’entreprise qui va subir des pertes au niveau de la productivité, de son image, et de son chiffre d’affaires ! Bref, ne vous isolez pas, et n’ayez pas peur d’en parler. Si vous êtes patron, n’hésitez surtout pas à sensibiliser vos salariés aux RPS !

La sophrologie est une médecine douce qui a pour but le mieux-être de l’individu. Cela passe par un développement de soi, à travers des exercices réalisables par tous. Elle est idéale pour prévenir les risques psychosociaux. On passe par une phase de relâchement de soi, on prend du recul par rapport à sa situation, afin d’être le plus objectif possible. Et grâce à cela, on apprend qu’on a nos propres limites, et que les reconnaître, c’est déjà une belle avancée. Il ne s’agit pas de se relâcher au niveau du travail, mais de mieux vous connaître. Et ce n’est qu’en y parvenant, que vous allez vous améliorer. Et c’est ce mieux-être que vous développerez au fil des séances. En participant à plusieurs ateliers réguliers, vous allez petit à petit gagner en "autonomie", et pourrez reproduire les exercices proposés par le sophrologue tout seul, quand vous le souhaitez. C’est un véritable avantage, car ils sont praticables partout. Lors de vos pauses, à votre bureau, chez vous… c’est vous qui choisissez !


Sachez que la sophrologie en entreprise est en train de se développer, les patrons commencent à être de plus en plus séduits par cette option. Cela prouve qu’ils s’intéressent aussi à leurs employés et qu’ils ne restent pas insensibles face au stress que peut engendrer le travail. Les ateliers peuvent se dérouler collectivement. Cela renforce en général la cohésion de groupe, ce qui implique une réduction des risques psychosociaux. Pour les plus pudiques, vous pouvez également vous arranger pour avoir des séances individuelles.

14 vues0 commentaire